Superbe groupe en bronze à patine brune représentant l'enlèvement d’Hippodamie par le centaure Pyloüs d'après l'œuvre de Carrier-Belleuse et Auguste Rodin. 

Fonte ancienne du tout début du XXème siècle. 

 

Ce groupe est très souvent appelé, à tort, par certains marchands, commissaires priseurs et documentalistes : l'enlèvement de Déjanire par le centaure Nessus. Bien que proches, les deux œuvres sont tout de même très différentes. 

 

Cet épisode est conté de deux façons, l'une dans l'odyssée d’Homère et l'autre dans les métamorphoses d'Ovide. Même si le sort d’Hippodamie diffère, les deux récits illustrent avec cette scène les méfaits de l'alcool. 

 

Dans l'odyssée :

Lors du mariage de Pirithoos avec Hippodamie, les centaures ivres, menés par Eurytion et Pyloüs, enlèvent et abusent de la jeune épouse. Pirithoos les poursuit, assisté par Thésée, puis après de terribles combats les vainc.

 

Dans les métamorphoses d’Ovide:

Les centaures essaient en vain d’enlever Hippodamie, la jeune épouse du Roi des Lapiths, peuple pacifique de Thessalie. 

Là aussi, une guerre éclate, à laquelle Thésée prend également part. Une autre célèbre œuvre en représente un épisode : Thésée combattant le centaure Bienor de Barye. 

 

Revenons à l'enlèvement d’Hippodamie. 

Cette sculpture est documentée pour la première fois en 1871 à travers sa version en terre cuite.

Auguste Rodin, entré en 1864 dans l’atelier de Carrier Belleuse, comme praticien jusqu’en 1871, pourrait en être l'auteur. 

D'ailleurs, June Ellen Hargrove (historienne de l'art) démontra que le corps du centaure, dont la musculature ondule de façon audacieuse, est caractéristique des modèles de Rodin. 

D'autres spécialistes ont également affirmé que L’enlèvement d’Hippodamie de Carrier-Belleuse fut en partie modelé par Auguste Rodin.

 

En effet, de 1864 à 1871, Rodin travaillait dans l’atelier de Carrier- Belleuse à Bruxelles et ce modèle aurait été conçu à la fin de son séjour en Belgique. Effectivement, dans le contraste entre la volupté du corps féminin dénudé et la dureté des traits du centaure, on peut distinguer les deux approches des sculpteurs, le romantisme de Carrier-Belleuse, et la force brute de Rodin. Le traitement anatomique du personnage principal est à rapprocher des hommes meurtris du Vase des Titans. Ce bronze fait partie des collections de la National Gallery à Washington où il est présenté avec une possible participation d’Auguste Rodin, alors élève de Carrier-Belleuse.

 

Bibliographie :

- June Hargrove, The Life and Work of Albert Carrier-Belleuse, New York and London,1977, pp. 257-8, illustrated pl. 244

- P. Fusco and H. Janson, The Romantics to Rodin, exh. cat., Los Angeles County Museum of Art, 1980, pp. 164-6, no. 50

- Carrier-Belleuse, Le Maître de Rodin, exh. cat., Grand Palais de Compiègne, May 22-27, 2014, illustrated fig. 27.

- Dans le catalogue Des Romantiques à Rodin de Fusco et Janson, publié en 1980 par le Los Angeles county museum of art.

 

Très bon état de conservation, traces d'oxydation à la base. 

L'enlèvement d’Hippodamie par le centaure Pyloüs, Carrier-Belleuse et Rodin

3 200,00 €Prix
  • DIMENSIONS

    Hauteur: 48 cm

    Largeur:  43 cm

    Profondeur: 26 cm 

  • LIVRAISON

    Je gère pour vous la livraison en France ainsi qu'à l'international. Pour une livraison en dehors de l'Europe, contactez-moi afin d'établir un ou plusieurs devis.

    Je veille à ce qu'un soin tout particulier soit respecté pour un emballage et une protection adaptés à vos achats.

  • PAIEMENT

    - par carte bancaire sur le site ( paiement en ligne sécurisé )

    - par virement: je vous fournis mes coordonnées bancaires par email sur demande.

    - par chèque ( pour les comptes domiciliés en France )