top of page

Magnifique paire de candélabres en bronze doré et patiné signés Rabiat du tout début du XIXème siècle.
Caractéristiques de l’époque Empire, ces figures féminines ailées dont le vêtement animé d’un souffle d’air, voulant donner l’idée de mouvement, est une thématique récurrente dans les décors de l’époque.

Elles sont ici reprises en une paire de candélabres à deux bras de lumière en bronze à patine brune et bronze ciselé et doré. 
Chacune de ces vestales tient dans ses bras levés une corbeille de fleurs simulant les bobèches. 
Elles se tiennent debout, les pieds à semi levés sur le dôme d’une colonne à motif moleté, dans un mouvement d’élan. L’ensemble repose sur une double base carrée. 

Cette paire de candélabres porte la signature de Claude François Rabiat sur chacune des traverses intérieures du socle.


Rabiat ( 1756-1815 )

Fondeur-ciseleur reçu maître en 1778. 
Débute en 1769 comme apprenti dans l'atelier d'Etienne Vignerelle, maître «doreur argenteur- damasquineur-enjoliveur sur tous métaux» puis obtient ses lettres de maîtrise de «doreur sur métaux» en mars 1778. Etabli 41 rue Beaubourg, il dirige une fabrique très prospère qui ne livre que des marchands tels: André Coquille et Thémet; des bronziers parmi lesquels: Thomire, Galle et Feuchère et des horlogers dont: Bailly et Mallet. À sa mort, ses trois fils conservent l'atelier familial et s'associent sous la raison sociale «Rabiat frères» jusqu'en 1819, date à laquelle, ils continuent leur activité indépendamment. 

Cette paire de candélabres est dans un très bel état de conservation, avec une jolie dorure d'origine. 

Très rare dans cette version à deux bras de lumière, à mon sens plus élégante que celui présentant une bobèche supplémentaire sur le sommet de la figure ailée. 

Ce modèle de candélabre fut également  livré au Garde-Meuble par « Thomire Duterme » le 15 juin 1818
Appelés « paire de girandoles » dans l’intitulé du Garde-Meuble, elle est envoyée le 18 juin 1818, soit trois jours plus tard au palais de l'Elysée, pour le salon de l'appartement du comte de Nantouillet. 
Inventaire GML 2884/1 et 2

Époque Empire. 

Chaque candélabre est signé Rabiat.

Bibliographie: 
- L’heure, Le feu, La lumière, les bronzes du Mobilier National 1800-1870, Marie-France Dupuy-Baylet, éditions Faton, p.262.

- Rabiat fournisseur des grands bronziers et marchands de l'époque impériale" Denise Ledoux-Lebard en L'Estampille, l'Objet d'Art, abril 1991 nº 246

- Dumonthier 1911, planche numéro 23. 

Mon Mobilier et objets sont pris en photo au naturel, sans passer par des lumières artificielles. De ce fait, vous pouvez les apprécier au plus proche de leur réalité.

Comme pour l’ensemble de mes objets et mobilier d'art, je suis très attentive à pouvoir vous les proposer dans une valeur très basse d'estimation d'expert. 

Ne mettant pas l'ensemble de mon Mobilier et Objets d'art sur mon site, je vous invite à suivre mon compte Instagram où vous pourrez profiter de la totalité des nouveautés: @monantiquaire

 

Rabiat : paire de candélabres signés d'époque Empire

8 500,00 €Prix
  • DIMENSIONS

    Hauteur: 51 cm

    Largeur: 26 cm

  • LIVRAISON

    Je gère pour vous la livraison en France ainsi qu'à l'international.
    Les modalités d'expédition dépendent de votre localisation. Contactez-moi afin de connaître le montant et préparer l'organisation de votre livraison.
    Je veille à ce qu'un soin tout particulier soit respecté pour un emballage et une protection adaptés à vos achats.

  • PAIEMENT

    - par carte bancaire sur le site ( paiement en ligne sécurisé )

    - par virement: je vous fournis mes coordonnées bancaires par email sur demande.

    - par chèque ( pour les comptes domiciliés en France )

Articles similaires