Voici le modèle original de la fin du XVIIIème siècle, très rare sur le marché puisque la plupart des paires de candélabres au modèle à la vente sont de style. 

 

Cette grande paire de candélabres en bronze doré superbement ciselé, repose sur des socles cylindriques à cannelures en marbre blanc de Carrare.

Magnifique travail de dorure brillante et mate (non polie) , dont Pierre-Philippe Thomire est le précurseur. 

Les personnages en bronze doré représentent une fillette nue assise sur un rocher et un jeune satyre appuyé sur une souche.

Chacun porte trois bras de lumière, formés de branches agrémentées de feuilles et de graines, se terminant par des bobèches et des binets ornés de feuilles de laurier.

En 1786, lors de la vente Aubert du 2 mars à Paris, où une paire de candélabres identiques furent minutieusement décrits, le rédacteur du catalogue les titra par "l'allégorie du Vice et de la Vertue". 

Les dessins et sculptures d'origine furent créés quelques années plus tôt par Clodion (1738-1814) pour le faune, et Louis Félix de La Rue (1730-1777)pour la fillette. 

Pierre Philippe Thomire les modélisa en candélabres à deux ou trois branches à partir du début des années 1780, en bronze doré (comme la paire proposée) puis patiné. 

La qualité exceptionnelle des ciselures de cette paire de candélabres est facilement attribuable à Thomire, car identique à toutes les paires référencées du maître bronzier. 

Précisons qu'à l'époque où cette paire de candélabres fut réalisée, Pierre Philippe Thomire ciselait encore lui même les originaux de ses modèles, sa ciselure était fine et précise, s'apparentant à celle de Feuchère, Galle et Ravrio. 

Par la suite, Thomire était bien plus concentré sur son activité de marchand, rachetant de nombreux fonds d'ateliers d'illustres bronziers et ébénistes. La qualité de ses pièces, bien qu'au demeurant de très belle facture, s'en ressentie. 

 

- Une paire aux ciselures identiques est conservée au Musée du Louvre et référencée dans l'ouvrage "les bronzes d'ameublement du Louvre" à la page 107.

- Une autre se trouvait dans le salon de l'hôtel de Tessé, Quai Voltaire à Paris, vers 1910-1920. 
- Une paire identique avec une base différente est conservée à la Résidence de Munich et illustrée dans H. Ottomeyer, P. Pröschel et. al., "Vergoldete Bronzen", Munich, 1986, Vol. I, p. 210, pl. XXVIII. 

 

Belle dorure d'origine au mercure, quelques traces d'usure. Un des bras de lumière de la fillette légèrement estompé. 

Importante Paire de Candélabres d'époque Louis XVI, 1780-1790.

0,00 €Prix
  • DIMENSIONS

    Hauteur: 51 cm

    Largeur:  30 cm

    Diamètre base : 18 cm

  • LIVRAISON

    Je gère pour vous la livraison en France ainsi qu'à l'international. Pour une livraison en dehors de l'Europe, contactez-moi afin d'établir un ou plusieurs devis.

    Je veille à ce qu'un soin tout particulier soit respecté pour un emballage et une protection adaptés à vos achats.

  • PAIEMENT

    - par carte bancaire sur le site ( paiement en ligne sécurisé )

    - par virement: je vous fournis mes coordonnées bancaires par email sur demande.

    - par chèque ( pour les comptes domiciliés en France )