Rare paire de fauteuils d'époque Empire, chacun portant l'estampille de Pierre Antoine Bellangé (1760-1844), menuisier en sièges à Paris, reçu Maître le 24 octobre 1788. Il fut un des fournisseurs de la cour impériale puis royale. Rares sont les sièges estampillés de Bellangé.

Cette très belle paire de fauteuils est réalisée en acajou et placage d'acajou, le dossier à géométrie rectangulaire, les accotoirs en console ornés d'une palmette et d'un enroulement inscrit dans une délicate feuille de lotus, reposant sur des pieds sabre venant magnifier la puissance impériale. 
La "patine du temps" donne à l'ensemble un charme captivant.
Très belle garniture aux petits points d'époque postérieure.
Chacun portant l'estampille P.BELLANGÉ, un des ébénistes en sièges les plus renommés des époques Directoire, Consulat et Empire. 

Dimensions :
Hauteur : 94.5 
Largeur : 62
Profondeur : 54
Hauteur d'assise : 42
Très légères restaurations d'usage, petit manque sur la baguette du dossier en haut à gauche. (restauration possible par un compagnon ébéniste sur demande). 
Bel état de conservation. 

Un peu d'histoire sur cet artisan d'exception :
Il installa son atelier rue Neuve Saint-Denis où il exerça jusqu'à la fin de sa vie. Il commence à travailler pour l'entourage de l'Empereur et se spécialise dans les bois de lits et de sièges . Ce n'est que sous la Révolution que Béllangé, les commandes étant plus rares, décide de varier sa production et d'exécuter toutes sortes d'ébénisterie. Sa réputation devient internationale. En 1817 on trouve une commande de sièges pour le grand salon de la Maison Blanche à Washington. Il tient, sous le Consulat, l'un des premiers rangs de l'industrie parisienne et en 1811 obtient son brevet de Fabricant du Garde Meuble Impérial, fonction qu'il gardera sous Louis XVIII avant d'être attaché, par Charles X, à la direction du mobilier de la Couronne et d'être nommé par Louis Philippe, ébéniste du Roi. En 1820, il s'associe avec son fils Alexandre. A l'exposition de 1827, on lui décerne la médaille d'argent pour "de très beaux meubles en bois indigène et en bois exotique". Il ne signait pas souvent ses meubles et on ne retrouve que rarement des sièges marqués de son estampille, sièges réalisés toujours en acajou.

 

BIBLIOGRAPHIE

- Bellangé ébénistes, une histoire du goût au XIXe Sylvain Cordier, Mare & Martin 2012.

- Le Mobilier Français du XVIIIème Siècle, Pierre Kjellberg, Les Editions de l'Amateur 2008.

- Les ébénistes du XVIIIe siècle - Comte François de Salverte, Les éditions d'Art et d'Histoire 1934.

Je vous propose cette rare paire de fauteuils estampillés de Bellangé dans une valeur très basse d'estimation d'expert. Ainsi, son acquisition vous confèrera l'assurance d'un placement sûr.

Bellangé Pierre Antoine: paire de fauteuils estampillés d'époque Empire

0,00 €Prix
  • Livraison


    Je gère pour vous la livraison en France ainsi qu'à l'international. Pour une livraison en dehors de l'Europe, contactez-moi afin d'établir un ou plusieurs devis.
    Je veille à ce qu'un soin tout particulier soit respecté pour un emballage et une protection adaptés à vos achats.