Je vous propose aujourd'hui un spectaculaire bureau à cylindre d'époque Empire estampillé par Jean Joseph CHAPUIS, dont la rareté est à la hauteur de ce qui, pour moi, caractérise les plus belles réalisations sous l'Empire : Puissance et Élégance.

Mais avant de vous décrire ce meuble d'exception, j'aimerai m'attarder sur ce qui semble être l'une des plus grandes erreurs de l'histoire des Estampilles !

En effet, encore aujourd'hui, il n'est pas rare de constater que nombre d'antiquaires "renommés" et autres salles des ventes (y compris Sotheby's) continuent de perpétuer une erreur vieille du début du XIXe siècle. Elle concerne le nom de CHAPUIS. 

Regardez, par exemple ce très beau meuble vendu en 2015 par Sotheby's :

https://www.sothebys.com/fr/auctions/ecatalogue/2015/important-mobilier-sculptures-objets-art-pf1511/lot.488.html

On parle tout de même ici d'un meuble vendu à plus de 43.000€ ! Une simple petite documentation plutôt qu'un "copier-coller", aurait été de circonstance. 

Vous avez sûrement déjà vu cette estampille, et parfois elle est définie comme étant la signature de Claude CHAPUIS. C'est bien là la grave erreur ! Cet homonyme était un marchand de meuble sous l'Empire. Et aucunement un ébéniste ! 

Cette mauvaise association a pris naissance dès la fin du XVIIIe siècle, et Claude Chapuis (le marchand de meubles) profita grandement de cette attribution tombée du ciel pour décupler son chiffre d'affaires. 

Je vous rappelle que seule l'obtention d'une Maîtrise en ébénisterie permettait d'acquérir le droit d'apposer son Estampille. 

Seul Jean Joseph CHAPUIS était Maître Ébéniste ! 

Seul Jean Joseph Chapuis pouvait Estampiller son mobilier. 

Ce qui fait que TOUS LES MEUBLES portant l'estampille CHAPUIS, sont uniquement de Jean Joseph CHAPUIS.

Il est d'ailleurs amusant que certains prêtent même à Claude (le marchand de meubles), une date de maîtrise en ébénisterie. Qui n'est autre que la date à laquelle Jean Joseph CHAPUIS est devenu Maître Ébéniste à Paris, en septembre 1791 à seulement 26 ans. 

JEAN JOSEPH CHAPUIS est le plus grand ébéniste Belge de l'histoire, né à Bruxelles en 1765, il vient très tôt à Paris afin d'être formé à l'ébénisterie française. Considéré par ses Maîtres comme un artiste surdoué, il obtient le titre de Maître ébéniste en septembre 1791, à seulement 26 ans, puis rentre au pays pour installer son atelier rue de Borgval puis rue de Loxum.

En plus des multiples commandes vers la France et l'Europe, il devient Fournisseur du Palais royal de Laeken. 

Il est même chargé en 1805 de procéder à l’inventaire mobilier du château de Schonenberg à Laeken. 

Recensé dans l’Almanach du Commerce jusqu’en 1824, il exerce son activité jusqu’en 1830.

On le compare souvent à un très grand bronzier français, en lui donnant le surnom du "Claude Galle des ébénistes". 

 

Les lauriers rendus à César, je peux maintenant vous parler de ce magnifique bureau :

Comme la grande majorité du mobilier de l’époque Empire, ce bureau est en acajou et placage d’acajou. Vous pouvez remarquer sur la partie cylindre ( lorsque le bureau est fermé ) un bel acajou flammé et de belles poignées de tirage en tête de lion en bronze doré et ciselé tenant un anneau dans leur mufle.Il est coiffé d’une tablette en marbre gris turquin et repose sur des pieds en pilastre. Les deux pieds avant découvrent des bustes de cariatides sur des gaines terminées par d’élégants pieds féminins. Ces éléments décoratifs sont en bronze à patine brune et d’une remarquable finesse quant à leur ciselure. Sous chaque buste de cariatide, en ceinture, vient une frise à la grecque en bronze ciselé et doré, finement ciselé,  suivi d’un grand motif de rinceaux, feuilles d’acanthe, fleur de lotus et palmette. Il est assorti de trois tiroirs en ceinture dans sa partie haute, six petits tiroirs à l’intérieur et quatre tiroirs en partie basse, dont celui de gauche ne forme qu’un seul.

Une fois le cylindre ouvert, le plateau du bureau s’agrandit en le faisant coulisser vers soi. De chaque côté une tirette coulisse et vient étoffer le bureau d’un espace supplémentaire. Le plateau et les tirettes sont agrémentés d’un beau cuir couleur fauve, encadré d’un liseré de rinceaux or. 

Tous ces détails forment un ensemble d’une remarquable exécution et réunissent les éléments décoratifs forts de l’époque Empire.

CHAPUIS : Exceptionnel bureau à cylindre estampillé, d'époque Empire.

8 800,00 €Prix
  • Dimensions

    Hauteur: 127cm

    Largeur: 142cm

    Profondeur: 66cm

  • Livraison

    Je gère pour vous la livraison en France ainsi qu'à l'international. Pour une livraison en dehors de l'Europe, contactez-moi afin d'établir un ou plusieurs devis.
    Je veille à ce qu'un soin tout particulier soit respecté pour un emballage et une protection adaptés à vos achats. 
     

© 2020 Géraldine Buisson, tous droits réservés