Un grand nombre de modèles connus de l’artiste bronzier Claude Galle ont inspiré des productions tentant de les imiter ou étant de moins belle facture. Je vous apporte cette précision afin de retenir votre attention sur la grande finesse et le minutieux travail de réalisation de cette paire de candélabres, marque de fabrique d’un grand fondeur ciseleur.

L’empreinte de Claude Galle se retrouve dans la forme de la base en obélisque ( vente Sotheby’s du 23/05/2012, lot 526 // vente Sotheby’s du 18/11/2011 lot 173 // ), l’usage des figures de canéphores ( vente Christie’s du 24/05/2001 lot 53 // vente Sotheby’s du 08/09/2009 lot 38 ), le bras de lumière central terminé en flamme stylisée ( vente Christies du 22/05/2005 lot 1209 // vente Christie’s du 24/05/2001 lot 53 // vente Sotheby’s du 08/09/2009 lot 38 ). En addition de ces éléments, la parfaite maîtrise de la ciselure, présente également sur la paire de candélabres ici présentés.

 

L’ensemble des éléments figuratifs de ces candélabres d’époque Empire fait référence au culte d’Athéna. Les canéphores, jeunes filles ainsi nommées à Athènes, vouées au service d’Athéna, portaient sur leur tête des corbeilles serties de fleurs en guirlande et remplies d’objets consacrés au culte tels que des couteaux, de la nourriture… Seules les plus belles femmes pouvaient accéder à la canéphorie lors de la procession des panathénées ( festivités religieuses et sociales de la cité d’Athènes ).

 

Je ferme à présent cette page de référence à la symbolique historique des candélabres pour vous en faire la description.

Une vestale canéphore en bronze très finement ciselé et patiné se tient debout sur une sphère en bronze doré bruni, soutenue par une base de forme légèrement pyramidale sur laquelle est appliquée en façade, une prêtresse en bronze doré, portant un bol d’offrandes. De part et d’autre de la base, un sceptre cerclé d’une couronne de lauriers et d’un ruban, en bronze doré, vient également en applique ( agrémenter le décor ).

Chaque vestale tient sur sa tête une corbeille de fleurs de laquelle émergent quatre tiges simulant les bras de lumière: les trois premiers débutent en feuille d’acanthe poursuivie d ‘un rinceau terminé par une couronne de dents et surmonté d’une coupelle cerclée de fines cannelures et d’un binet moleté d’une bague de fins croisillons. Le quatrième bras de lumière est central, simulant également la tige d’une fleur accueillant un binet en forme de flamme. 

 

Époque Empire.

 

Très bel état de conservation

 

Je gère pour vous la livraison en France ainsi qu'à l'international. Pour une livraison en dehors de l'Europe, contactez-moi afin d'établir un ou plusieurs devis.

Je veille à ce qu'un soin tout particulier soit respecté pour un emballage et une protection adaptés à vos achats.

Claude Galle: paire de grands candélabres d’époque Empire aux vestales

0,00 €Prix
  • DIMENSIONS

    Hauteur: 65cm

    Largeur ( au niveau des bras de lumière ): 22 cm

    Base: 11 x 11 cm

  • LIVRAISON

    Je gère pour vous la livraison en France ainsi qu'à l'international. Pour une livraison en dehors de l'Europe, contactez-moi afin d'établir un ou plusieurs devis.

    Je veille à ce qu'un soin tout particulier soit respecté pour un emballage et une protection adaptés à vos achats.

  • PAIEMENT

    - par carte bancaire sur le site ( paiement en ligne sécurisé )

    - par virement: je vous fournis mes coordonnées bancaires par email sur demande.

    - par chèque ( pour les comptes domiciliés en France )