Exceptionnelle œuvre d'art d'époque Empire réalisée par Pierre François et Lucien François Feuchère d'après la sculpture de Claude Michallon " PSYCHÉ COURONNANT L'AMOUR" . Le groupe modelé, sous le Directoire, par Claude Michallon (1751-1799) fut, dès le Consulat exploité par Feuchère, ce qui en faisait un des modèles les plus appréciés de son temps. Pierre Philippe Thomire et Claude Galle ont d'ailleurs également produit des modèles similaires, un œil averti peut assez aisément faire la différence entre ces trois grandes signatures. Un modèle identique est d'ailleurs livré par les  Feuchère en 1812 au Palais des Tuileries. Deux pendules de ce type appartiennent au Mobilier National dont une est strictement identique (la borne en bronze au lieu de la griotte).Des exemplaires en sont aussi conservés dans:- les collections royales d'Angleterre. - dans le fond patrimonial de l'ancienne famille régnante des Wittelsbach à Munich (Wittelsbacher Ausgleichsfonds). - au musée Marmottan. - à la présidence de l'Assemblée Nationale à Paris.
- au Pavillon de Monplaisir dans le parc de Perterhof.- au Ministère de la Marine. Les Feuchère le présentèrent encore lors de l'exposition des Produits de l'Industrie Française de 1819. On peut d'ailleurs apercevoir sur le recueil de gravures de l'exposition, une pendule identique sur l'emplacement des  Feuchère. Description :Le cadran inscrit dans une borne en marbre rouge griotte à chiffres romains noirs pour les heures et signé de Champion, Maître horloger réputé pour ses nombreuses collaborations avec Claude Galle, qui exerça principalement au 21 rue Neuve des Petits Champs à Paris. Celui-ci est cerclé d'une frise de feuilles d'eau superbement ciselée, la borne est ornée d'une lyre. La base également en marbre rouge griotte est rehaussée de magnifiques pieds griffes ailés, encore une fois magnifiquement ciselés. Mais le travail de ciselure le plus impressionnant de l'artiste bronzier reste, à mon sens, l'exceptionnelle Couronne de Roses. Les détails captivent tous les regards des amateurs, et même des non initiés. Superbe dorure au mercure d'origine dans un état de conservation rarissime, qui vient compléter une œuvre authentique. Un peu d'histoire mythologique :Psyché était une fille royale d’une beauté si extraordinaire que tout le monde l’admirait, négligeant au passage l’adoration de la déesse de la beauté et de l’amour, Vénus. En colère de cette honte, Vénus ordonna à son fils Cupidon de la rendre amoureuse d’un homme laid. Mais Cupidon tomba amoureux de la belle Psyché et fit dire aux parents de cette dernière, par l'oracle Apollo, qu’ils devaient habiller leur fille pour un mariage et l’emmener au sommet d’une montagne déserte où elle serait enlevée et mariée, sans le savoir, à un démon. Malgré le chagrin, les parents n’osairent résister et acceptèrent ce supplice. Là, Psyché fût enlevée par Zephyr, le doux vent de l’ouest, qui l’emmena dans un magnifique palais. La nuit suivante, Cupidon se joignit à elle comme compagnon de lit inconnu, en  empêchant la belle de le regarder.Psyché passait beaucoup de temps avec Cupidon et voulait en parler à ses sœurs, ce que Cupidon autorisa . Les sœurs furent vite tellement jalouses du bonheur de Psyché, qu'elles lui firent croire  que son tendre amant était certainement le démon maléfique,  prédit par l’oracle . Psyché ne pouvant plus contrôler sa curiosité (et sa peur), attrapa durant la nuit une lampe à huile ainsi qu'une dague, marcha vers le lit de l’Amour endormi . Mais quand la lumière s’illumina, Psyché reconnu le Dieu, et entre admiration et horreur, Psyché fit tomber une goutte d’huile chaude  sur l’épaule de Cupidon et le réveilla. Déçu de cette trahison, il s’échappa  laissant  Psyché, seule, désespérée. Plus tard, elle a dû acomplir de nombreuses tâches  dictées par les dieux afin de  trouver le pardon. Après avoir respiré l’odeur d’un flacon scellé, Psyché tomba dans un sommeil de mort.Cupidon, rongé par la tristesse, retrouva sa bien aimée et la réveilla d'un célèbre baiser. Ares (Mars), le père de Cupidon, fut tellement sensible à la pureté de l'amour du plus célèbre des couples antiques, mis un terme à la "punition" et autorisa son fils à épouser Psyché. Ce mariage fut célébré par tous les dieux, qui acceptèrent Psyché dans l'olympe. Référence :-Hans Ottomeyer Peter Pröschel, “Vergoldete Bronzen”, 1986, p. 350, pl. 5.7.1, et p. 669,   -Jean-Pierre Samoyault, “Pendules et Bronzes d’Ameublement Entrés Sous le Premier Empire”, 1989, p. 56, pl. 12, Château de Fontainebleau.  -Pierre Kjellberg, “Encyclopédie de la Pendule Française du Moyen Age au XXe Siècle”, 1997, p. 402Elke Niehüser, “Die Französische Bronzeuhr”, 1997, p. 210, pl. 270, illustrating a similar model.-Mobilier National :numéro d'inventaire GML-290-000. Parfait état de fonctionnement, Le mouvement est complet, d'origine et tout fraîchement révisé par un excellent horloger lyonnais.

FEUCHÈRE :  Exceptionnelle Pendule d'époque Empire

9 800,00 €Prix
  • Dimensions

    Hauteur : 67 cm
    Longueur : 45 cm 
    Profondeur : 21 cm

  • Livraison

    Je peux gèrer pour vous la livraison de cette œuvre en France ainsi qu'à l'international: contactez-moi pour établir un ou plusieurs devis.
    Je veille à ce qu'un soin tout particulier soit respecté pour un emballage et une protection adaptés à vos achats.
     

© 2020 Géraldine Buisson, tous droits réservés