top of page

Rare Fauteuil d'officier en acajou et placage d’acajou à dossier en bandeau et accotoirs se terminant par des muffles représentant le lion de Nemée, dont certaines de ses caractéristiques sont la chevelure humaine et la cicatrice à l'œil.Sous forme de "peau d'animal",sa queue vient recouvrir une partie de l'accotoir. La ligne générale de ce fauteuil d'officier estampillé P.Marcion, en fait un modèle particulièrement élégant et original. À l'instar de Canabas ou encore Weisweiller, le "style" Marcion est facilement identifiable : sobre et raffiné .Bel état de conservation, parfaite stabilité, recouvert d'un cuir vert Empire d'excellente qualité. Estampillé P.MARCIONÉpoque Consulat-Empire, vers 1800‐1805.Un fauteuil identique, malencontreusement attribué à Georges Jacob, vendu chez Artcurial (12/2021 lot 283).Bibliographie :- "Les ébénistes du XVIIIe siècle de François de Salverte"-Pierre-Benoit Marcion (1769-1840) - Ebéniste de Napoléon,Jean-Pierre Planchon.Pierre-Benoît Marcion (1769-1840),fut l’un des fournisseurs de Napoléon 1er . Dès l’époque du Directoire, il tenait un atelier et un magasin d’ébénisterie, rue Neuve-des-Petits-Champs, près de la rue Chabanais," Aux Égyptiens", et fit paraître des annonces invitant le public à voir son « choix de meubles de genre, en bois d’acajou, richement ornés de bronze, d’après les belles formes des Antiquités étrusques, égyptiennes, grecques et romaines ». Sa maison ayant pris de l’importance fut transférée bientôt rue Helvétius (ci-devant Sainte-Anne), puis rue Saint-Marc. En 1806, Marcion présenta au Garde-meuble des soumissions pour la fourniture de lits en bateau, canapés, bergères et fauteuils à figures ailées, sièges avec les pieds en « fourreau de sabre », psychés, lavabos-tripodes, somnos ou tables de nuit, etc. Un grand nombre d’ouvrages lui furent demandés pour les palais de Saint-Cloud, Trianon, Compiègne, Fontainebleau et Rambouillet. Une de sesoeuvres capitales fut le lit de l’impératrice Marie-Louise qu’il exécuta en 1809. Cette couchette, tout en noyer doré, offrait de très riches sculptures à décor de cygnes, guirlandes et rinceaux ; elle se complétait par deux torchères portant des figures agenouillées qui soutenaient les draperies du baldaquin. Marcion fut chargé encore de travaux considérables pour le service des ministres et grands-officiers de la Couronne. Victime d’une crise qui sévissait sur toute l’industrie française dans les dernières années du règne de Napoléon, cet ébéniste fit faillite en 1814. Les collections de l’État renferment quelques pièces à l’estampille de P. MARCION.Ne mettant pas l'ensemble de mon Mobilier et Objets d'art sur mon site, je vous invite à suivre mon compte Instagram où vous pourrez profiter de la totalité des nouveautés: @monantiquaire

Pierre-Benoît MARCION, Fauteuil d'officier estampillé d'époque Consulat-Empire.

0,00 €Prix
  • DIMENSIONS

    Hauteur:  85 cm
    Largeur:  62 cm
    Profondeur:  58 cm

  • LIVRAISON

    Sur demande, je gère pour vous la livraison en France ainsi qu'à l'international.
    Les modalités d'expédition dépendent de votre localisation. Contactez-moi afin de connaître le montant et préparer l'organisation de votre livraison.
    Je veille à ce qu'un soin tout particulier soit respecté pour un emballage et une protection adaptés à vos achats.
     

  • PAIEMENT

    - par carte bancaire sur le site ( paiement en ligne sécurisé )

    - par virement: je vous fournis mes coordonnées bancaires par email sur demande.

    - par chèque ( pour les comptes domiciliés en France )

Articles similaires