top of page

Voici une magnifique paire de candélabres référencée faisant partie de mes préférées. La symbolique de la victoire, magnifiquement représentée par la déesse Nicke, fille du titan Pallas et du Styx ( le fleuve traversant les enfers ), les ailes entièrement déployées, se tenant sur un pied comme pour s’élancer, portée par son triomphe. On devine un souffle d’air dans sa longue robe donnant l’idée du mouvement. Ces deux bras ouverts tiennent hardiment deux cornes d’abondance stylisées, entremêlées dans chacune des mains, et simulant les bras de lumière. Dans cet élan, elle prend appui sur un puissnat dôme de feuilles de laurier formant le piédestal, prolongé en colonne à décor de croisillons. La remarquable finesse d’exécution de cette figure féminine dont le visage, la chevelure, les ailes, la robe sont les témoins d’une main de maître fondeur-ciseleur. Je vous invite à poser votre regard sur les détails pour y découvrir un travail d’une extrême précision quelque soit l’endroit où il s’attardera. Ce modèle est identique à celui conservé au musée Marmottan ( Ledoux-Lebard ). Une autre paire identique se trouve dans la bibliothèque de l’hôtel Cornudet. Chaque candélabre est signé Rabiat sous la base. Claude François Rabiat devint maître en 1778 et installa son atelier 41 rue Beaubourg. Comptant parmi les grands bronziers remarquables de son époque, Rabiat entretint des liens commerciaux réguliers avec d’autres bronziers dont Thomire, Feuchère et Galle auxquels il fournit de nombreuses pièces durant la période impériale. Très souvent attribuée à Pierre-Philippe Thomire, comme la plupart des œuvres de Rabiat. La raison en est simple: l’acquisition par Thomire de différents fonds de commerce dont le principal était Lignereux, celui-ci développa son activité de marchand mercier. Face aux commandes accrues de sa clientèle française et étrangère, il du faire appel à d’autres bronziers très talentueux, dont le principal fût Claude François Rabiat. Ce lien commercial fort entre les deux bronziers priva certainement Rabiat d’une très grande notoriété. D’ailleurs, la paire de candélabres que je vous propose aujourd’hui fut enregistrée comme vendue et livrée par la maison Thomire dans les inventaires du Garde Meuble. En effet prenons également pour exemple les trois paires de candélabres livrées en 1810 par Thomire pour le château de Fontainebleau, toutes signées Rabiat. Même si ce modèle référencé est connu, on ne le retrouve que très rarement à la vente. À ma connaissance, c’est la seule paire disponible actuellement. Une paire identique a été vendue il y a quelques années lors de la vente Pierre Bergé du 3 juillet 2016, lot 49. https://www.pba-auctions.com/lot/28281/6153690 Comme vous pouvez le constater, cette paire de candélabres est dans un très bel état de conservation, une bobèche redorée. Et comme à mon habitude, je vous la propose à un prix raisonnable par apport à son estimation. Époque Empire. Littérature : - «Rabiat fournisseur des grands bronziers et marchands de l'époque impériale» Denise Ledoux-Lebard, l'Estampille l'Objet d'Art, avril 1991. - "Le Style Empire, architecture et décor d’intérieur", Paul Marmottan, tome 4 planche 17. F.Contet, éditions d’Art. - "Thomire, fondeur,ciseleur, sa vie-son oeuvre" Juliette Niclausse, Éditions Gründ, 15 avril 1947.

Thomire/ Rabiat: importante paire de candélabres signée d’époque Empire.

0,00 €Prix
  • DIMENSIONS

    Hauteur : 64cm

    Largeur : 33cm

    Base: 13,5 x13,5 cm

  • LIVRAISON

    Je gère pour vous la livraison en France ainsi qu'à l'international.

    Les modalités d'expédition dépendent de votre localisation. Contactez-moi afin de connaître le montant et préparer l'organisation de votre livraison.

    Je veille à ce qu'un soin tout particulier soit respecté pour un emballage et une protection adaptés à vos achats.

  • PAIEMENT

    - par carte bancaire sur le site ( paiement en ligne sécurisé )

    - par virement: je vous fournis mes coordonnées bancaires par email sur demande.

    - par chèque ( pour les comptes domiciliés en France )

Articles similaires